Actualité

Transarc : 4 départs quotidiens pour Paris

Posté le 23 Fév. 2016


Lorsque la start-up de transport Flixbus, qui a déjà transporté plus de 20 millions de passagers depuis sa création en 2013, cherchait un partenaire sur le marché français, elle a choisi l'entreprise lédonienne Transarc

 

Depuis septembre 2015, la ligne Paris-Genève passe par Lons. Quatre départs quotidiens permettent également de relier Paris en 6h et pour 19 €, depuis l'arrêt Flixbus, situé « En Bercaille ».
Particularité : ces cars spécialement équipés pour les longs trajets proposent une connexion internet en WiFi et une offre de vidéos à la demande. Une offre qui complète des liaisons ferroviaire et le covoiturage.

 

Transarc (autrefois Crédoz-Transarc) c'est une longue histoire qui commence en 1932, date de la création de la société par Robert Crédoz, dont le siège se situait avenue du Stade, pour desservir Champagnole depuis Lons-le-Saunier en autocar. L'entreprise change de dimension lorsque son fils, Jean-François Crédoz en prend la direction en 1977 et la rebaptise « Transarc » (acronyme de TRANSports Autocars Robert Crédoz).

 

En 2011, Damien Rameau reprend la société et rachète 6 autres transporteurs, entre 2011 et 2015, le nombre de salariés passe de 150 à 440.
Transarc, qui n'était présent que dans le Jura jusqu'en 2002, l'est aujourd'hui dans 10 départements, de l'Isère à la Haute-Saône, en passant par la Loire. Les contrats avec les collectivités représentent 80 % de l'activité et le transport sur commande 20 %.

 

Pour soutenir cette expansion, Transarc a procédé à une quinzaine d'embauches depuis 2 ans au siège en Bercaille, a formé 11 chauffeurs et en cherche encore 9, dont l'entreprise assure elle-même la formation. Parmi les derniers embauchés, beaucoup de jeunes du bassin lédonien et plusieurs formés en alternance.

 

La stratégie de Transarc est de faire de Lons le centre névralgique des 10 départements où sont concentrés tous les personnels et les fonctions commerciales et administratives. Cette préférence locale se décline également dans le choix des fournisseurs, tous Jurassiens et essentiellement issus de l'agglomération, que ce soit pour l'entretien des bus, la communication ou encore l'uniforme des chauffeurs.

 

Pour Laurence Dalloz, présente dans l'entreprise depuis 1997 et aujourd'hui co-propriétaire gérante, ce partenariat avec l'écosystème local permet d'avoir des prestations correspondant exactement à leurs besoins et avec un maximum de réactivité. La stratégie est claire : Transarc compte poursuivre sa croissance en symbiose avec ses sous-traitants, dans l'agglomération lédonnienne !

 

LÉGENDE PHOTO : Laurence Dalloz avec deux jeunes salariées

Partager cette page